Hypersensibilité, qu’est-ce que c’est ?

Ce mercredi 13 janvier est la journée mondiale de l’hypersensibilité. Mais que se cache réellement derrière ce mot ? 

L’hypersensibilité est un terme de plus en plus employé dans nos sociétés. Pourtant, il est difficile pour beaucoup de définir cette notion. Entre fantasme, idées reçues et réalité, il convient en ce jour d’expliquer de quoi il s’agit quand on parle d’hypersensibilité. 

L’hypersensibilité est-elle une maladie ? 

L’hypersensibilité est un trait de caractère et non une maladie. Les personnes hypersensibles n’ont pas nécessairement de trouble mental. Leur hypersensibilité fait partie intégrante de leur identité, leur personnalité. 

Celle-ci se caractérise par une perception accrue du monde. Les hypersensibles peuvent être plus réactifs aux émotions, les leurs comme celles des autres, y compris celles des inconnus. Certains ont une hypersensibilité sensorielle, soit une hyperesthésie, ils sont plus sensibles que la moyenne à un bruit, une odeur, une texture, une lumière ou un goût. D’autres encore auront une hypersensibilité émotionnelle et sensorielle. En réalité, chaque hypersensible à sa manière propre d’aborder le monde, de gérer ses sens et ses émotions. L’hypersensibilité définit simplement la sensibilité supérieure à la moyenne. 

Les hypersensibles sont-ils prédisposés à le devenir ?

Différentes études ont montré une potentielle explication génétique qui se joue, chez les personnes hypersensibles au niveau du gène qui code pour la production de sérotonine. Ceci pourrait les prédisposer à une haute sensibilité, mais aussi aux dépressions et à l’anxiété. Toutefois, il ne s’agit encore que d’une hypothèse qui reste à vérifier. 

Ce qui est certain, c’est le rôle de l’éducation dans le développement d’une hypersensibilité ou non. Les parents, l’entourage et l’environnement d’un enfant peuvent le conduire à développer ce trait de personnalité. Pour le psychologue Saverio Tomasella, auteur de L’hypersensibilité pour les nuls, la vie périnatale aurait, elle aussi, un rôle dans le développement d’une hypersensibilité. « Tout ce qui est périnatal va jouer un rôle très important », a-t-il expliqué au micro d’Europe 1.

Qui et comment sont les hypersensibles ? 

Environ 30% de la population française, homme comme femme, partage un trait de caractère commun : l’hypersensibilité. Dans l’imaginaire collectif, l’hypersensibilité concerne le plus essentiellement des personnes très timides. Or, selon Saverio Tomasella, parmi les hypersensibles, il y aurait « un tiers d’introvertis, un tiers d’extravertis, et un tiers de personnes introverties dans des situations où elles sont mal à l’aise, mais qui vont être extraverties en famille, avec les amis et les personnes qu’elles connaissent bien« . Ce sont donc des personnes très différentes qui partagent certains points communs du fait de leur hypersensibilité. 

D’ailleurs, certains vivent mieux leur hypersensibilité que d’autres. L’hypersensible a une capacité à être une éponge à émotions. Or, certains se font submerger par leurs émotions, et celles des autres qu’ils portent malgré eux. Il faut alors entamer un travail sur la gestion de ses émotions pour différencier celles qui appartiennent aux autres.