Mutuelles, le changement c’est maintenant

Ce 1er décembre, les règles de résiliation des mutuelles évoluent. Désormais, c’est quand on veut. Ou presque. On vous explique.

Vous souhaitiez changer de mutuelle mais vous avez encore raté l’anniversaire de votre contrat et vous êtes à nouveau parti pour une nouvelle année ? Tout ça c’est fini ! On vous explique tout sur le changement du 1er décembre pour votre mutuelle !

A quoi sert une mutuelle santé ? 

Tous les actes médicaux ne sont pas pris en charge à 100%. La mutuelle assure donc un complément de remboursements. Elle peut notamment s’avérer utile en cas d’imprévu de santé. Certaines offres proposeront plus ou moins de services qu’il faudra comparer et lire attentivement. Le but étant de choisir une couverture santé qui convienne à vos besoins réels pour payer le juste prix.

Le prix des complémentaires santé diffère en fonction de divers facteurs : le niveau de couverture choisi, le montant de vos revenus, votre âge, votre lieu de vie, si vous êtes salarié ou non salarié. 

Sachez d’ailleurs que si vous êtes salarié et que vous ne possédez pas déjà une complémentaire santé, votre employeur est dans l’obligation de vous en fournir une. Ainsi, la participation financière de l’employeur doit être au moins égale à 50 % de la cotisation, le reste à la charge du salarié et le contrat doit respecter un socle de garanties minimales. 

Quand puis-je changer de mutuelle santé ? 

A partir de ce mardi 1er décembre, il est possible de résilier son contrat à tout moment et sans frais à partir d’un an de souscription. Et cela pour toutes les mutuelles de santé privées, les mutuelles fournies par l’employeur ne sont pas concernées. Jusqu’à aujourd’hui, pour changer de mutuelle privée, il fallait le faire dans les jours précédant la date d’anniversaire de son contrat. Si ce n’était pas fait, les contrats étaient tacitement reconductibles et vous étiez contraint d’attendre une nouvelle année. Et si vraiment vous souhaitiez résilier avant la fin de l’année de votre contrat, certaines mutuelles appliquaient des frais supplémentaires. 

C’est dorénavant derrière vous ! Si vous estimez que votre mutuelle est trop chère ou pas assez couvrante pour tous vos frais, vous pourrez donc en demander la résiliation dès aujourd’hui. Dans un communiqué, le ministère de l’économie précise les modalités de résiliation. « Les assurés qui souhaitent résilier leur contrat peuvent entreprendre eux-mêmes les démarches ou bien se tourner vers leur nouvel assureur qui devra prendre en charge les formalités de résiliation »

Quelle démarche pour résilier mon contrat ? 

Pour mettre fin à un contrat avec une complémentaire santé, vous pouvez toujours envoyer une demande de résiliation par courrier, le mieux étant une lettre recommandée avec accusé de réception. Sinon, la plupart des mutuelles se numérisent et proposent de résilier depuis leur site internet ou par mail. Si vous choisissez une nouvelle mutuelle, vous pouvez demander à ce que ce soit elle qui prenne en charge les formalités liées à la résiliation. 

La mutuelle, qu’importe la démarche, choisie dispose d’un mois pour procéder à la résiliation et surtout pour rembourser l’éventuel surplus de cotisations versées. 

Quel avantage à ce changement ? 

En plus de la plus grande liberté pour les clients des mutuelles, la résiliation à tout moment pourrait être une aubaine pour le portefeuille. 

En effet, selon UFC-Que choisir, la simplification de la résiliation rapporterait un milliard d’euros de pouvoir d’achat aux clients des mutuelles. Car oui, une simplification des démarches implique plus de départs. Les mutuelles trop chères ou trop opaques seront délaissées si elles n’adaptent pas leur conditions et leurs prix. 

Interrogé par FranceInfo, Stanislas Di Vittorio, fondateur du site Assurland.com, un comparateur d’assurances, décrypte les conséquences de cette nouveauté. “Ça va conduire à une plus grande fluidité du marché, (…) et probablement que les assureurs feront peut-être un petit peu plus attention à vous »