“Revolve Air” : le fauteuil roulant réinventé

Que ce soit pour prendre la voiture, le train ou encore l’avion, les voyages pour les personnes en situation de handicap moteur sont rendues difficiles par le manque d’accessibilité. Cela pourrait-il changer grâce à la nouvelle innovation “Revolve Air” ?

Inventée par Andrea Mocellin, fondateur de Revolve Wheel, le progrès de l’accessibilité mobile continue ! Cette année, l’entrepreneur italien propose un concept ultra moderne : un prototype de fauteuil roulant adapté aux restrictions des bagages cabine.

“Revolve Air”, une avancée révolutionnaire 

Aujourd’hui, une personne en fauteuil roulant doit arriver à l’aéroport avant tout le monde et quitter l’avion en dernier. Il faut enregistrer son fauteuil roulant comme bagage en soute, demander un fauteuil temporaire et disposer d’une assistance pour monter à bord… C’est en moyenne 3 heures de perdues dans un voyage simple régulier en avion. Pour Andrea Mocellin, continuer de concevoir la mobilité pour améliorer le quotidien des gens est fondamental : “Ma motivation est toujours d’améliorer la mobilité dans la vie quotidienne et la façon dont les personnes handicapées ou non se déplacent”. 

En apparence, le fauteuil est de taille classique et muni de roues et de cadres en fibre de carbone. Qu’est-ce qui change vraiment ? La possibilité de replier les roues, un système aussi facile que “replier un parapluie” selon Andrea Mocellin. Un gain de place non négligeable, car avec cette nouvelle aide technique, le fauteuil occupe 60% de place en moins qu’un modèle ordinaire et peut rentrer dans les limites de tailles autorisées pour les bagages en cabine (soit 55x35x25cm en France) 

“Revolve Air”, temps optimisé et indépendance 

Grâce à ce modèle, plus besoin d’enregistrer son fauteuil avant le vol, fini les longues attentes à l’aéroport pour attendre son bagage. Au-delà du gain de temps, le “Revolve Air” a d’autres avantages : sa version finale devrait peser seulement 9 kilogrammes. 

Un poids en moins et un sentiment de liberté pour ses utilisateurs qui peuvent s’occuper eux-mêmes de leur fauteuil pour encore plus d’indépendance, ce qui est rarement le cas quand on est en situation de handicap moteur. C’est ce que son créateur explique lors d’une interview pour la presse allemande : “Ce n’est pas seulement le design, mais aussi l’expérience qui fait le succès d’un produit. Mon rêve est de créer un véhicule qui fasse partie de l’instinct humain et qui soit complètement intuitif à utiliser, sans avoir besoin d’instructions ou d’un manuel d’utilisation.”

“Revolve Air”, une commercialisation prévue pour 2022 

Actuellement à la recherche d’investisseurs et de partenaires pour faire tester ce fauteuil moderne à des clients potentiels, l’innovation “Revolve Air” fait déjà l’objet d’un brevet. Son élaborateur a pour ambition de commercialiser ses premiers modèles d’ici l’année prochaine. À suivre !