Le point sur les annonces du gouvernement

« La situation est grave. Elle est grave en Europe, elle est grave en France » a déclaré le Premier ministre, Jean Castex. 

Jeudi 22 octobre, les autorités ont enregistré 41 622 nouvelles contaminations à la Covid-19 au cours des dernières 24 heures, un record. Ces données ont été communiquées peu après les annonces du gouvernement. Extension du couvre-feu, préservation de la culture, et TousAntiCovid étaient au programme de la conférence. 

46 millions de Français sous couvre-feu et “Le dispositif sera réévalué et éventuellement durci”

7 Français sur 10, les deux tiers de la population nationale, vivront aux heures du couvre-feu dès vendredi minuit. A cette date, tous les commerces, les salles de cinéma, en bref tous les lieux accueillant du public devront fermer leur porte. Comme pour l’Ile-de-France et les huit métropoles françaises pionnières du couvre-feu, les habitants de 38 nouveaux départements et de la Polynésie, devront être rentrés avant 21h et jusqu’à 6h du matin. 

Les départements concernés sont : Ain, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Bas-Rhin, Calvados, Corse-du-Sud, Côte-d’Or, Drôme, Gard, Hautes-Alpes, Haute-Corse, Haute-Loire, Hautes-Pyrénées, Haute-Savoie, Haute-Vienne, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Jura, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Oise, Pas-de-Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var et Vaucluse.

Les couvre-feux d’ores et déjà en place depuis la semaine dernière sont globalement bien respectés. Selon Jean Castex, la police a effectué plus de 32 300 contrôles jusqu’à présent pour seulement 4777 verbalisations pour non-respect du couvre-feu. Malgré les efforts, la progression du virus ne semble pas ralentir. Le ministre de la Santé Olivier Véran espère « un frémissement » d’une baisse du taux d’incidence en début de semaine prochaine. Pour le moment, « On ne peut pas voir encore les effets du couvre-feu», a déclaré Jean Castex. « Nous le verrons la semaine prochaine. » Il a affirmé qu’en fonction des résultats, le dispositif serait réévalué « pour éventuellement le durcir ».

Enfin, des annonces claires pour la Culture 

Tout le secteur attendait les réponses et osait espérer un billet dérogatoire pour les séances de cinéma et les spectacles. Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, a pris la parole hier lors de la conférence. Les professionnels de la culture seront aidés mais il n’y aura pas de billets servant de dérogation comme le souhaitait la ministre. 

Les aides débloquées par l’Etat s’élèvent à 115 millions d’euros, pour éviter que le secteur ne “s’effondre”. 

Le monde de la culture profitera également des exonérations de charges et des fonds de solidarité, a indiqué Roselyne Bachelot. Exemple de l’envergure des aides, « Le fonds d’urgence aux artistes et techniciens du spectacle va être doublé pour atteindre 10 millions d’euros ».

De plus, La ministre souhaite prolonger l’exonération de la taxe sur les spectacles jusqu’au premier semestre 2021. Le cinéma, dont les séances de 20h et 22h représentent 50 % du chiffre d’affaires, bénéficiera de 30 millions d’euros d’aides. Parmi ces aides,  l’Etat s’engage à prendre en charge un complément de prix sur chaque billet, reversé ensuite aux distributeurs. 

StopCovid fait peau neuve !

L’application se nomme désormais Tous Anti-Covid. La précédente application “n’est pas un échec, mais n’a pas marché” selon Emmanuel Macron. La deuxième version a donc été lancé hier suite aux nouvelles annonces. L’application est téléchargeable depuis hier, sur l’App Store et Android. 

L’objectif est très clairement d’obtenir un très grand nombre de téléchargements actifs. Cédric O a insisté sur cette nécessité. Atteindre dix voire quinze millions d’utilisateurs, comme chez nos voisins allemands et britanniques, rendrait cet outil « extrêmement utile ». 

Pour le secrétaire d’Etat à la Transition numérique « TousAntiCovid, c’est un geste barrière supplémentaire.” 

La nouvelle application « conserve sa fonction de suivi des contacts (…) Elle intègre désormais des éléments d’informations quotidiennes. Elle diffusera également des éléments d’actualité et intègre un lien vers la carte des laboratoires » a détaillé Cédric O. La nouveauté ? Justement l’ajout de ces contenus informatifs sur la pandémie directement accessibles depuis l’application. 

Le secrétaire d’Etat affirme également que TousAntiCovid « sera enrichie toutes les deux semaines par de nouvelles fonctionnalités. » Les fonctionnalités les plus attendues étaient une possibilité de générer une attestation de sortie et d’avoir « une alternative aux cahiers de rappels » des restaurants, le tout directement depuis l’application. Elles devraient bien être ajoutées, d’ici peu de temps.

Pour tout comprendre sur le couvre-feu, lisez notre article le couvre-feu décrypté !