Bisu Body Coach : un labo à la maison

Depuis le début de la pandémie mondiale du Covid-19, la télésanté s’est démocratisée. Dernière innovation en date, le Bisu Body Coach, un nouvel appareil de santé expérimental. Sa promesse ? Analyser son hygiène de vie soi-même. 

Entre les consultations à distance avec des professionnels de santé et les prises de rendez-vous rapides, se faire soigner à domicile n’a jamais été aussi simple ! L’entreprise japonaise Bisu propose de faire soi-même des tests salivaires ou urinaires à domicile. Bien plus simple qu’une consultation en visio, ce projet de technologie médicale permettrait d’améliorer son hygiène de vie rapidement. Zoom sur cette nouveauté. 

Bisu Body Coach, comment ça marche ? 

Présenté sous forme de boîtier rectangulaire, le Bisu Body Coach contient une tige sur laquelle on dépose quelques gouttes salivaires ou urinaires. Une fois l’échantillon analysé, il suffit de se servir d’une application pour pouvoir accéder au résultat. Grâce à ça, le Bisu peut vous faire des recommandations sur votre hygiène de vie : nutrition, activité physique et conseils pour compenser certaines carences. 

Bisu Body Coach, un appareil de santé expérimental 

Avec ses bandelettes microfluidiques, le Bisu peut analyser précisément un échantillon. Bien plus développées que les anciennes bandelettes réactives, elles sont insérées dans un lecteur qui étudie la tige en utilisant la spectrométrie, une technique analytique puissante permettant d’analyser des composés organiques. Ainsi, le test est en mesure d’évaluer votre pH, l’hydratation et vos taux de vitamine C, de calcium, de magnésium, de sodium, de potassium, de cétones et d’acide urique.

Bisu Body Coach, des résultats sur smartphone 

Pour découvrir ses résultats c’est très simple, il faut synchroniser le Bisu Body Coach sur une application mobile, qui présente alors en détails les relevés des analyses. Cependant, il est recommandé de refaire le même test pendant 3 jours pour obtenir un résultat fiable. Pour aller plus loin, la société Bisu a annoncé la mise en place de futurs outils pour mesurer la vitamine B et le zinc. 

Bisu Body Coach, rendez-vous en 2022 

En 2022, le Bisu Body Coach sera d’abord commercialisé aux Etats-Unis et en Europe, puis en Corée du Sud et au Japon d’ici deux ans. Pour l’instant, il est prévu que l’appareil ne soit disponible qu’en anglais, son prix devrait avoisiner les 1000 euros. C’est, semble-t-il, le prix à payer pour analyser rapidement son état de santé et se reprendre en main sans attendre.

Comment bien se laver les mains avec l’Apple Watch ?

La dernière version de watchOS 7 est disponible pour faire marcher les montres connectées d’Apple, et elle va nous aider à être plus propres.

Depuis hier, la 7e version du système d’exploitation de l’Apple Watch, la montre connectée d’Apple, est enfin disponible dans sa version finale. Et parmi les nouveautés, on trouve la fonction Lavage des Mains.

Se laver les mains, c’est bien

On pourrait se dire qu’on sait déjà se laver les mains et qu’on n’a pas besoin d’assistance pour cela, alors à quoi sert cette fonction ? 

Eh bien déjà comme nous vous l’expliquons dans notre vidéo, pour bien se laver les mains et éliminer tous les germes qui s’y trouvent, il faut en frotter toutes les parties méthodiquement avec du savon pendant 20 à 30 secondes. Or, quand on connaît les habitudes des Français en matière d’hygiène, on comprend qu’il n’est pas inutile de rappeler quelques règles de base.

Bien se laver les mains, c’est mieux

C’est donc le rôle de cette fonction qui, grâce aux différents capteurs et au micro intégrés à la montre, analyse le mouvement des mains et définit quand vous avez fini votre besogne.

Pour en arriver à ce résultat, les ingénieurs de la firme de Cupertino ont procédé au deep learning

Concrètement, quand la montre reconnaît le mouvement des mains typique du frottement et entend le bruit de l’eau qui coule, elle lance un chronomètre de 20 secondes pour vous forcer à respecter la durée recommandée par l’OMS.

Pour en arriver à ce résultat, les ingénieurs de la firme de Cupertino ont procédé au deep learning, ou apprentissage profond, qui consiste à faire travailler une intelligence artificielle sur une énorme quantité de mouvements des mains pour lui permettre, à terme, de reconnaître toute seule lesquels sont ceux qu’on fait quand on se lave les mains avec de l’eau et du savon.

Cette nouvelle fonctionnalité va-t-elle contribuer, même à une petite échelle, à la lutte contre les épidémies et plus particulièrement la pandémie de Covid-19 ? On croise les doigts. Et on les frotte bien avec de l’eau et du savon.