Vaccin contre la grippe saisonnière, ça commence aujourd’hui

Aujourd’hui débute la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Les autorités sanitaires comptent dessus pour lutter contre la pandémie de Covid-19. 

En cette période de pandémie, le gouvernement souhaite ne pas engorger les laboratoires et les hôpitaux inutilement. Problème, la période de la grippe approche et ses symptômes sont très similaires à ceux de la Covid-19. Pour éviter une recrudescence de malades non-Covid et face à la forte demande de vaccination, près de 16 millions de vaccins contre la grippe saisonnière ont été commandés.

Ce qui n’empêche pas de continuer de pratiquer les gestes barrières.

Les épidémies saisonnières ont-elles baissé ?

Ce printemps, les praticiens français ont constaté une baisse drastique des grippes, rhinites et gastro-entérites. Il y a eu quatre fois moins de consultations par rapport à l’an dernier. 

Tout porte à croire que les gestes barrières sont une première protection face aux maux saisonniers.

Et c’est pour le mieux. Les hôpitaux craignent de devoir faire face à la co-circulation du coronavirus et de la grippe. Le risque d’une surcharge de travail et d’un manque de lits inquiète les soignants. 

La revue Nature montre l’efficacité des mesures sanitaires pour la grippe. Sa saison a été diminuée de six semaines dans l’hémisphère Nord. Une baisse conséquente et plus encourageante encore quand la grippe de janvier dernier risquait d’être la plus sévère depuis plusieurs dizaines d’années. L’exemple de l’Australie où l’hiver a touché à sa fin redonne de l’espoir. Selon les graphiques du Télégramme, sur la seule semaine du 24 au 30 juin 2019, 1002 cas de grippe ont été recensés. Entre le 22 et 28 juin 2020, aucun cas n’a été constaté. Les données de l’OMS sur différents pays d’Amérique du Sud vont dans le même sens, très peu de cas de grippe ont été détectés. 

Toutefois, il faut rester prudent. Ces chiffres surprenants ne font pas état des erreurs de diagnostic. Certaines grippes ont certainement été confondues avec la Covid-19. 

Pourquoi se faire vacciner contre la grippe saisonnière ?

“Durant la saison 2019-2020, (…) les trois-quarts des personnes admises en réanimation pour une grippe grave étaient éligibles à la vaccination car présentant un des facteurs de risque (…). Or, parmi celles-ci, moins d’un tiers avaient été vaccinées” ont déclaré les autorités sanitaires au journal La Croix.

En France, 16 millions de personnes sont prioritaires pour la vaccination contre la grippe. Les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes atteintes d’affections de longue durée (diabète, insuffisance rénale, asthme…) sont considérés à risque. Ils recevront un bon de prise en charge de l’Assurance Maladie ou pourront en demander un à leur médecin, infirmier ou leur pharmacien. Pour eux, le vaccin est donc gratuit. Les soignants sont eux aussi incités à se faire vacciner.

La campagne de vaccination de cette année est de première importance. Elle permettrait de diminuer le nombre de patients à prendre en charge, mais aussi d’éliminer les risques de confusions entre la Covid-19 et la grippe. Le gouvernement mise sur une importante promotion de la vaccination. Le ministère de la Santé souhaite atteindre 75 % de couverture vaccinale comme l’OMS le recommande. Le stock de vaccins a d’ailleurs été revu à la hausse pour prévenir l’engouement attendu. 

Le vaccin contre la grippe protège-t-il contre la Covid-19 ?

La campagne de vaccination se déroule du 13 octobre 2020 au 31 janvier 2021. Jusqu’au 30 novembre 2020, les personnes à risque sont prioritaires pour être vaccinées. Tout le monde peut se faire vacciner, y compris les enfants et les nourrissons. Toutefois, la stratégie vaccinale est de vacciner les personnes à risque et faire respecter les gestes barrières pour tout le monde.

Le vaccin coûte entre 6 et 10 €. Il est disponible sans ordonnance en pharmacie, il est remboursé à 65 % par la Sécurité Sociale sauf pour les personnes à risque pour qui la dose est gratuite. Le vaccin contre la grippe est généralement bien toléré. Quelques effets secondaires peuvent parfois apparaître, mais ils ne durent généralement pas plus de deux jours. Vous pouvez vous faire vacciner par un médecin, un infirmier, un pharmacien volontaire (depuis 2019) et une sage-femme.

La vaccination grippale ne protège pas contre la Covid-19. En revanche, elle permet d’éviter la grippe et limite le risque de suspicion Covid.

Pour connaître les symptômes de la Covid-19, vous pouvez regarder notre vidéo Coronavirus – Quels sont les symptômes ?

Grippe, comment éviter la contagion?

Le virus de la grippe se transmet facilement et provoque des épidémies saisonnières. Saviez-vous qu’un malade est contagieux avant et après l’apparition des premiers symptômes ?

Frissons, courbatures, maux de gorge ou de tête, fatigue intense… les symptômes de la grippe, une infection respiratoire d’origine virale, sont nombreux. Le virus se transmet principalement par voie aérienne via des gouttelettes de salive dans l’air lors de la toux et des éternuements. Mais il peut également se propager par les mains. La grippe peut s’avérer grave chez les personnes les plus fragiles comme les nourrissons, les femmes enceintes et les personnes âgées. Chaque année, il y a entre 2 et 6 millions de cas.

Quelle est la durée de contagion ?

Le temps d’incubation de la grippe dure entre 24 et 48 heures, mais il peut s’étendre jusqu’à 72h. Lors de cette période, la personne contaminée commence à être contagieuse, avant même l’apparition des premiers symptômes.

Une fois la maladie installée, la contamination est encore possible, l’Académie de médecine estime qu’un malade est contagieux entre un et trois jours après l’apparition des premiers symptômes.

La durée totale de contagion varie donc de 2 à 6 jours chez l’adulte. Les enfants, qui produisent des virus plus longtemps et en plus grand nombre, pourraient être contagieux plus longtemps, jusqu’à 7 jours après l’apparition des premiers symptômes. 

Comment éviter la grippe ?

En période d’épidémie, certains bons réflexes peuvent vous permettre d’échapper au virus. Lavez-vous régulièrement les mains et surtout après chaque passage dans un lieu public ou collectif. Evitez de vous toucher les yeux et le nez. Evitez, bien évidemment, de vous approcher d’une personne infectée par le virus. Et en pleine période d’épidémie, ne serrez pas de mains et ne faites pas la bise ! Pensez à booster vos défenses immunitaires en faisant une cure de vitamines par exemple et en dormant suffisamment. Un organisme fatigué est toujours plus fragile face aux attaques de virus. Si vous êtes malade, pensez aux autres, couvrez-vous le nez et la bouche avec le coude lors de la toux et des éternuements. Et surtout, restez chez vous !