Ski et alcool : mélange à haut risque

Chaque année, 6 millions de Français partent profiter de leurs vacances d’hiver à la montagne. Si le ski et les promenades sous la neige sont au programme, la consommation d’alcool avant d’entrer sur les pistes est de plus en plus répandue.

D’après de récentes statistiques, l’alcool serait responsable d’un accident de ski sur cinq. L’alcool au volant est extrêmement réglementé car il est dangereux. Pourquoi peut-on boire autant avant de skier ? Est-ce légal ?

Y a-t-il des législations en matière de conduite sur les pistes ? 

S’il n’y a pas de législations sur les pistes de ski ni sur les limites de consommation d’alcool autorisées, la pratique du ski reste une activité à risques en particulier à cause de la vitesse. Globalement, s’engager sur les pistes de ski est similaire à la circulation routière avec la vitesse. Dévaler une pente et gérer l’environnement nécessitent d’avoir ses pleines capacités intellectuelles pour arriver en bas en un seul morceau. 

Sports d’hiver : l’alcool concerne-t-il les jeunes ? 

Dans les stations de ski, il est facile de consommer de l’alcool : si l’envie nous prend de déguster une mousse avec une jolie vue, il suffit de se rendre dans un restaurant d’altitude. Et ces derniers temps, de nombreux bars et boîtes de nuit ont ouvert dans les stations, des spots très appréciés des jeunes consommateurs. D’après une étude autrichienne, un quart des jeunes de 15 à 24 ans reconnaît avoir consommé de l’alcool avant de descendre les pistes. 

Ski et alcool : qu’est-ce qui change ? 

À partir de seulement deux verres, le temps de réaction est allongé et la vision latérale perturbée. Or, même à petite dose, l’alcool a un effet sur la perception. La perception de la situation, du cadre, de soi-même peut changer : vitesse, manque d’attention, le risque d’accident est plus grand sur les pistes. Avec le mélange alcool et musique, les vacanciers voient dans le sport d’hiver un moment de bien-être, et n’ont pas forcément conscience des accidents que cela peut engendrer. Ainsi, éviter d’associer l’alcool et la pratique du ski serait judicieux pour la sécurité de chacun, afin de prévenir des accidents qui pourraient gâcher des vacances. Pour boire avec modération, attendez le soir.

Départements en alerte rouge : comment se protéger ?

Dans son bulletin publié le dimanche 9 janvier 2022, Météo-France a placé cinq départements du sud de la France en alerte rouge. Les habitants doivent être vigilants face aux inondations.

Fortes pluies, risques d’inondations et de crues… La Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, l’Ariège et les Hautes-Pyrénées sont placées en alerte rouge pour pluies-inondations. Quelles sont les mesures à respecter pour se protéger ? 

Quelle est la situation dans les Hautes-Pyrénées ? 

D’après le bulletin de Météo France, aucune intervention des services en lien avec les intempéries n’a été enregistrée durant la nuit dans les Hautes-Pyrénées (65). Néanmoins ce matin, la préfecture a mis en place un dispositif préventif et appelle la population à la plus grande vigilance. De plus, les maires de toutes les communes de ce département sont mobilisés pour prendre en charge les populations en cas de danger. 

Où ranger les produits toxiques ?

Quelle est la situation dans les Landes ? 

Des inondations sont à prévoir dans l’après-midi de ce lundi 10 janvier 2022 à Peyrehorade (40), commune déjà touchée par une crue il y a environ un mois. D’après France Bleu Gascogne, cette commune de la région Nouvelle-Aquitaine a décidé de fermer son école maternelle pour deux jours. Le maire Didier Sakellarides, se prépare à évacuer une partie de sa population “nous préconisons une évacuation préventive. Les prévisions de crue qui seront affinées en fin de matinée nous amèneront à prendre des dispositions plus strictes » en prévenant les habitants. D’après France Bleu Gascogne, cette commune de la région Nouvelle-Aquitaine a décidé de fermer son école maternelle pour deux jours.

Quelle est la situation en Ariège ? 

Dimanche soir, des chutes de neige ont perturbé la circulation pendant quelques heures entre la France et Andorre. Les automobilistes ont été bloqués sur la route, avant de faire demi-tour. De plus, le tunnel de Porté-Puymorens, qui se trouve près de la frontière espagnole, a été fermé pour la nuit, et a rouvert ce matin à 10h30. 

La préfecture du département demande d’être attentif car plusieurs routes sont inondées, pouvant perturber le réseau routier. 

Que faire des produits toxiques ?

Quelle est la situation dans les Pyrénées-Atlantiques ? 

Neuf cents foyers sont privés d’électricité depuis ce matin, selon le sous-préfet du département des Pyrénées-Atlantiques (64), Théophile de Lassus, sur France Bleu Pays Basque. 

“Nous attendons des crues très marquées sur toute la partie Ouest des Pyrénées-Atlantiques dans l’après-midi, notamment la Gave d’Oloron qui va être la plus touchée, et les cours d’eau de la Nive et de la Nivelle où cela est attendu ce matin.”  La circulation des trains est ainsi entièrement interrompue entre Bayonne et la commune de Puyoo. Il est donc vivement recommandé de limiter les déplacements, de rester chez soi et de montrer à l’étage si on vit à proximité d’un cours d’eau. De même pour les trajets scolaires qui sont suspendus dans la vallée d’Aspe, et d’Ossau. 

Quelle est la situation en Haute-Garonne ? 

C’est une première pour la Haute-Garonne (31) qui est placée en vigilance rouge, en raison des précipitations attendues en montagne. Afin de garantir la sécurité de tous, il est recommandé de ne pas s’engager sur une route inondée, et de rester chez soi. 

Où se réfugier ?