Puis-je emmener mon enfant au travail?

Nourrice malade, crèche fermée, école en grève ou vacances scolaires… Emmener son enfant au bureau pourrait faciliter la vie des parents. Mais que dit la loi ? Quels sont les risques ?

Dans le Code du travail, il n’est pas mentionné s’il est autorisé ou non d’amener son enfant au travail. C’est le règlement intérieur de l’entreprise qui va fixer les limites. Généralement, il est précisé que les locaux sont à usage strictement professionnel. Les tiers ne sont donc pas admis, sauf si l’employeur donne son accord. Le plus sage est de demander son autorisation.

Si vous obtenez l’autorisation de votre employeur, assurez-vous que votre enfant sera sage, qu’il s’occupera tout seul et qu’il ne perturbera pas votre travail ou celui d’autrui. Des dispositifs particuliers peuvent prévoir la présence d’enfants au bureau.

Ainsi, une mère a le droit d’allaiter sur son lieu de travail à raison d’une heure par jour jusqu’à ce que son enfant ait un an si une salle d’allaitement est mise à disposition.

De plus, collégiens et lycéens sont admis en tant que mineurs et tiers dans le cadre de leurs stages d’observation, sous réserve qu’une convention ait été signée.

Congé enfant malade ou RTT

Si votre enfant est malade, ne le gardez pas au travail afin d’éviter de contaminer vos collègues. Il existe dans certaines entreprises des congés non rémunérés pour enfant malade. Si ce n’est pas le cas, vous devrez alors poser un jour de congé ou une RTT. Vous pouvez également demander le télétravail. Si vous emmenez votre enfant au travail sans autorisation, votre employeur peut très bien vous refuser l’accès aux bureaux. Votre absence serait alors injustifiée et des sanctions peuvent être mises en place, du simple avertissement au licenciement.

« Family day »

Certaines entreprises, telles que BNP Paribas, Airbus ou L’Oréal ont tenté l’expérience du « family day ». Organisé une ou deux fois par an, l’événement est une journée durant laquelle les conjoints et familles des salariés sont conviés dans l’entreprise. Des activités/ateliers et un goûter sont prévus afin de faire découvrir son travail à sa famille de façon pédagogique et ludique. Cela crée un lien social entre l’entreprise et la famille et motive les salariés.

Crèche ou nounou, que choisir?

Trouver le mode de garde idéal pour votre enfant est un véritable casse-tête. Localisation, bien-être de l’enfant, coût, horaires… de nombreux critères entrent en ligne de compte. Alors, nounou ou crèche ?

Pour faire votre choix, tout dépend de vos attentes. Le mode de garde parfait, c’est d’abord celui qui est adapté à vos besoins et vos contraintes personnelles. Mais quels sont les critères pour faire votre choix ?

Le bien-être de l’enfant

Il faut trouver le mode de garde qui correspond le mieux au caractère de votre enfant et à ses habitudes. Avec une nounou, votre enfant bénéficie d’un accueil individualisé et d’une relation privilégiée. La crèche propose un projet éducatif et pédagogique pour accompagner le développement de l’enfant.

Le coût

Généralement, la crèche est le mode de garde le moins coûteux, les repas et les couches étant compris. Il faut compter entre 100 et 600 euros mensuels.

Les nounous doivent être rémunérées 10,21 euros brut par heure. Pour 40 heures travaillées par semaine, cela représente 1736 euros bruts par mois, soit environ 1335 euros nets.

Mais les montants des salaires varient beaucoup d’une assistante maternelle à l’autre. 

Horaires et organisation

Des horaires de travail atypiques correspondront davantage à une garde chez une nounou car vous définissez le planning d’accueil avec elle. En crèche, il existe des créneaux horaires à respecter. Si ces horaires sont trop souvent dépassés, les parents peuvent faire face à des remontrances et les relations avec l’équipe vont être plus tendues.

Votre temps de trajet quotidien est également un élément à prendre en compte. Avec une nounou, l’accueil se déroule chez vous ou à proximité de votre domicile en cas de garde partagée avec une autre famille. Ce choix évite à votre enfant des déplacements parfois longs et fatigants. La crèche peut être à 5 minutes de chez vous ou sur votre trajet quotidien.

Crèche ou nounou, quels sont les avantages et les inconvénients ?

Avantages de la nounou ? Le côté familial, le cocon, la douceur et le calme, la flexibilité des horaires, moins de microbes, le respect du rythme de chacun.

Ses inconvénients ? Le prix, les complications administratives, le manque possible de sociabilisation, le manque de préparation à la vie en communauté, le manque de solutions de repli si la nounou est malade ou a un empêchement, et le manque de transparence.

Les avantages de la crèche ? Le prix, l’ouverture quasi toute l’année, la simplicité d’organisation, la sociabilisation.

Ses inconvénients ? Le côté « usine » si trop d’enfants, le manque d’individualité, les horaires fixes (et courts), les maladies qui y traînent régulièrement.