Endométriose, un moyen pour la prévenir?

 L’endométriose touche près de 12% des femmes. Un fardeau vecteur d’infertilité et de fortes douleurs pendant les règles ou les rapports sexuels. MyEndo’App propose test de dépistage et carnet de suivi.

Née des recherches des gynécologues-obstétriciens Jean-Philippe Estrade et Charles Chapron, de Raymond Auphan, ingénieur des Mines, et de Benjamin Richier, spécialiste de la communication, l’application MyEndo’App a pour but de mieux diagnostiquer l’endométriose via un dépistage rapide pour lutter de manière plus efficace contre la maladie.

En France 2 à 4 millions de femmes en souffrent. Une maladie liée au développement du tissu endométrial en dehors de l’utérus qui peut alors toucher d’autres organes alentours comme les ovaires, le rectum, la vessie ou le vagin. Il peut s’écouler 10 ans entre l’évocation des premiers symptômes par une patiente et l’établissement d’un diagnostic. 

L’app, lancée en 2019, fonctionne grâce à « un algorithme testé sur 2 500 patientes et fiable à 88% », ajoute le gynécologue-obstétricien Jean-Philippe Estrade. Elle vise à participer à « faire avancer la recherche clinique » sur l’endométriose.

Diagnostic numérique et suivi aux malades

En répondant à quelques questions, les utilisatrices peuvent déterminer leur degré de risque d’être atteintes d’endométriose en fonction des symptômes ressentis.

En cas de risque élevé, des examens sont recommandés et l’application les oriente vers différents spécialistes pour une prise en charge médicale plus poussée.

Par la suite, l’application accompagne les utilisatrices grâce à une fonctionnalité leur permettant de gérer leur dossier de santé de manière intuitive en archivant, par exemple, leurs résultats d’imageries, les compte-rendus opératoires, les bilans biologiques. Le médecin traitant pourra consulter et suivre les informations relatives à sa patiente en temps réel.  Le suivi des malades sera plus simple et plus efficace.

Disponible sur Google Play (Android) et l’AppStore (Apple), l’application coûte 9,99 euros.