Les ravages du tabac dans le monde

Le saviez-vous ? Le tabac est le seul produit vendu légalement qui implique la mort d’un consommateur sur deux, alors même que le produit est utilisé correctement. 

Pas besoin de faire un dessin, le tabac est nocif pour tous et à tous les niveaux. Mondialement le tabagisme est un désastre pour la santé, l’économie et l’environnement. 

On fait le point à l’occasion du Mois Sans Tabac.

Les répercussions du tabac sur les vies humaines 

Selon un rapport de l’OMS, le tabac tue jusqu’à la moitié des 1,3 milliard de consommateurs de tabac. Cela représente plus de 8 millions de morts chaque année. Parmi ces morts évitables, plus de 7 millions sont des fumeurs ou des ex-fumeurs, et environ 1,2 million meurent de tabagisme passif. En France, le tabagisme est la première cause de mortalité évitable. 

La mort survient après de longues maladies causées par le tabac. En effet, la consommation de cigarettes entraîne des maladies, insuffisances respiratoires, et aussi des maladies cardio-vasculaires. 

La cigarette est aussi responsable d’un cancer sur trois. Ainsi, si l’on fume, le risque de cancer est multiplié par 10 pour le poumon, par 7 pour le pharynx, 4 pour la bouche et l’œsophage et par 2 pour la vessie. La cigarette réduit donc drastiquement l’espérance de vie et, à cause des conséquences médicales désastreuses, le coût du tabagisme explose. 

Combien coûte le tabagisme ? 

Soigner les fumeurs coûte effectivement très cher partout dans le monde. En France, une étude de l’université Panthéon-Sorbonne Paris pour le compte de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) publiée en 2015, évalue à 120 milliards d’euros le coût total du tabac pour le pays. Le but était d’évaluer le coût sanitaire mais aussi social de l’ensemble des drogues, qu’elles soient légales (tabac, alcool) ou illégales. Les dépenses uniquement liées aux soins des maladies du tabagisme représentent 25,9 milliards d’euros. Au niveau mondial, les dépenses de santé et la perte de productivité liées au tabagisme représentent 1,8 % du produit intérieur brut mondial. Ce sont 1250 milliards d’euros qui sont dépensés pour soigner des maladies évitables et pallier la perte de production. 

Ces chiffres devraient être revus à la hausse. Ils ne tiennent pas en compte les dégâts écologiques engendrés par la consommation de cigarettes. 

Quel est l’impact écologique de la cigarette ? 

La cigarette pollue avant même sa conception. La culture du tabac et le séchage des feuilles sont une des causes du réchauffement climatique et de la déforestation. Selon le rapport de l’OMS, la production de 300 cigarettes équivaut à la destruction d’un arbre. 

L’OMS alerte aussi sur le traitement du mégot. Il s’agit du déchet le plus répandu au monde.  D’après l’association Eco Volontaire International (EVI) 4 300 milliards de mégots de cigarettes sont jetés par terre chaque année. Cela représente 137 000 mégots par seconde. Or, l’OMS reprécise que la cigarette contient plus de 7000 produits chimiques toxiques qui empoisonnent le corps mais aussi l’environnement.