Ski et alcool : mélange à haut risque

Chaque année, 6 millions de Français partent profiter de leurs vacances d’hiver à la montagne. Si le ski et les promenades sous la neige sont au programme, la consommation d’alcool avant d’entrer sur les pistes est de plus en plus répandue.

D’après de récentes statistiques, l’alcool serait responsable d’un accident de ski sur cinq. L’alcool au volant est extrêmement réglementé car il est dangereux. Pourquoi peut-on boire autant avant de skier ? Est-ce légal ?

Y a-t-il des législations en matière de conduite sur les pistes ? 

S’il n’y a pas de législations sur les pistes de ski ni sur les limites de consommation d’alcool autorisées, la pratique du ski reste une activité à risques en particulier à cause de la vitesse. Globalement, s’engager sur les pistes de ski est similaire à la circulation routière avec la vitesse. Dévaler une pente et gérer l’environnement nécessitent d’avoir ses pleines capacités intellectuelles pour arriver en bas en un seul morceau. 

Sports d’hiver : l’alcool concerne-t-il les jeunes ? 

Dans les stations de ski, il est facile de consommer de l’alcool : si l’envie nous prend de déguster une mousse avec une jolie vue, il suffit de se rendre dans un restaurant d’altitude. Et ces derniers temps, de nombreux bars et boîtes de nuit ont ouvert dans les stations, des spots très appréciés des jeunes consommateurs. D’après une étude autrichienne, un quart des jeunes de 15 à 24 ans reconnaît avoir consommé de l’alcool avant de descendre les pistes. 

Ski et alcool : qu’est-ce qui change ? 

À partir de seulement deux verres, le temps de réaction est allongé et la vision latérale perturbée. Or, même à petite dose, l’alcool a un effet sur la perception. La perception de la situation, du cadre, de soi-même peut changer : vitesse, manque d’attention, le risque d’accident est plus grand sur les pistes. Avec le mélange alcool et musique, les vacanciers voient dans le sport d’hiver un moment de bien-être, et n’ont pas forcément conscience des accidents que cela peut engendrer. Ainsi, éviter d’associer l’alcool et la pratique du ski serait judicieux pour la sécurité de chacun, afin de prévenir des accidents qui pourraient gâcher des vacances. Pour boire avec modération, attendez le soir.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>