Arrêt cardiaque : le reconnaître et agir

L’arrêt cardiaque appelé aussi mort subite tue 50 000 personnes chaque année en France. Comment agir?

Tous concernés, même les grands sportifs!

Ce week-end, l’Euro 2020 a failli être endeuillé. Christian Eriksen, la star de l’équipe du Danemark, s’est effondré subitement sur le terrain en plein match, victime d’un arrêt cardiaque. La réaction immédiate de son capitaine Simon Kjaer et l’intervention très rapide des secours ont permis de le réanimer sur la pelouse. Il y a quelques années, c’est l’ex-footballeur et désormais animateur de télévision David Ginola, qui avait été victime d’un arrêt cardiaque lors d’une rencontre amicale. Là aussi les gestes de premiers secours avaient été prodigués à temps et il s’en était sorti sans séquelles. Mais ces dernières peuvent être importantes comme pour le jeune footballeur Abdelhak Nouri qui s’était effondré lors d’un match amical avec son équipe il y a presque 4 ans. Heureusement, Abdelhak Nouri est sorti récemment d’un long coma.

Comment reconnaître un arrêt cardiaque?

Une personne s’effondre en face de vous : elle est inerte allongée au sol. 

Elle ne répond pas et ne respire pas. Vous n’avez pas une seconde à perdre, il faut agir car en ne faisant rien la victime est condamnée.

Quels sont les gestes à faire en cas d’arrêt cardiaque ?

Appeler, masser, défibriller

Criez à l’aide afin qu’un témoin puisse alerter les secours ou si vous êtes seul. 

Appelez le 15, le 18 ou le 112, précisez qu’il s’agit d’un arrêt cardiaque, conservez les secours au téléphone jusqu’à l’arrivée de l’ambulance. 

Commencez immédiatement le message cardiaque (Suivez la vidéo sur BornSafety.com

Si des témoins sont autour de vous, l’un d’entre eux doit aller chercher un défibrillateur.

Si vous avez un défibrillateur, suivez les instructions de l’appareil. 

Sinon continuez le massage en vous relayant si possible avec une autre personne jusqu’à l’arrivée des secours. 

70% de ces accidents surviennent à domicile

Une grande partie d’entre eux surviennent devant des témoins, incapables de réagir et de pratiquer les gestes adaptés. 

Pourtant, en agissant vite et en pratiquant les bons gestes, le coeur peut repartir. 

Connaître les bons gestes, sensibiliser les personnes autour de nous sur le sujet de l’arrêt cardiaque est essentiel. 

Les adresses utiles 

Repérer les défibrillateurs grâce à l’application Staying Alive (disponible sur tous les stores)

Devenir BonSamaritain et agir en cas d’arrêt cardiaque (inscrivez-vous sur le Bon-Samaritain)

Comme Simon Kjaer, nous pouvons tous apprendre facilement ces gestes et agir efficacement lorsqu’un drame survient. Retrouvez toutes nos vidéos sur le risque cardiaque sur notre site.